5 bonnes raisons de doper sa curiosité et développer ses compétences

La curiosité, de quoi s'agit-il ? Doit-elle être comprise comme un défaut ou une qualité ? Quel est son rôle ? A quoi nous sert-elle ? A-t-elle un impact sur la capacité de chacun à développer de nouvelles compétences ?


C'est ce que nous allons voir dans ce nouvel article où je vous livre 5 précieux conseils pour faire vivre pleinement votre curiosité ou pour mieux la déployer dans votre vie personnelle et professionnelle.


Le curieux est celui, ou celle, qui prend soin


Allons tout d'abord creuser ensemble aux origines de ce mot.

"Curiosité" est issu du latin cura qui veut dire la cure, comme dans cure ou curatif. Le curieux est donc celui ou celle, qui prend soin. Dès lors, cette fameuse phrase : "la curiosité est un vilain défaut" peut-elle encore nous laisser croire que cette manière ouverte de vivre, de trouver matière ou personne à distinguer, à comprendre ou à célébrer est réellement un défaut ? Non.


En considérant notre traversée collective dans ces nombreux mois sombres, infertiles et asséchés de toutes pensées ou débats contradictoires, le mieux est sans aucun doute de réhabiliter la curiosité dans toute sa noblesse : nourrir l'envie de découvrir et de comprendre les choses, les autres et le monde.


Je n'ai pas de talent particulier. Je suis seulement passionnément curieux. L'important est de ne pas arrêter de poser des questions. La curiosité a sa propre raison d'exister.
Albert Einstein


La curiosité agit comme un stimulant, elle tend la main à la motivation


La première bonne raison de doper notre curiosité nous vient de récentes recherches en neurosciences qui montrent que la curiosité est l’une des pulsions humaines les plus importantes et, jusqu’à aujourd’hui, nous ne lui avons pas accordé suffisamment d’importance.

Pourtant, la curiosité est une source vivifiante pour le cerveau et elle participe largement à la qualité de notre humeur et à notre motivation à accroître nos connaissances. Elle nous permet ainsi de réveiller notre potentiel, de doper nos compétences, et de chercher à atteindre le succès, tel un mystère enfin résolu !


La curiosité nous aide à desserrer l'étau de nos blocages


La deuxième bonne raison de recourir à la curiosité vient du fait que la vie personnelle et/ou professionnelle nous confronte toujours à des angles morts ou des situations que l'on n'avait pas anticipés, pas vus, ni même imaginés. Soudain en face de nos propres limites, certains choisissent de subir tandis que d'autres vont s'élancer sur de nouveaux chemins, tels des explorateurs qui découvrent pour la première fois de nouveaux territoires, encore inexplorés.

C'est à partir de l'inconfort, du sentiment de ne pas être à l'aise, voire de la douleur que procurent les blocages que la curiosité est activée. En considérant toutes les questions que l'on se pose comme légitimes, cela nous ouvre des opportunités pour avancer, pour progresser, pour découvrir de nouveaux horizons. Voilà une belle manière de transformer un cercle vicieux en cercle vertueux !


La curiosité comme gage de nos expériences positives !


Troisième bonne raison de faire confiance à notre curiosité : se régaler de nos progrès et de nos réussites !

Grâce à notre persévérance, notre courage, notre volonté de transformer notre propre réalité, nous pouvons éprouver des sentiments nouveaux, positifs et joyeux ! Ces expériences de dépassement de soi par la recherche de solutions adaptées permettent de nourrir de l'intérêt pour les apprentissages, même s'ils sont difficiles. Et autant le reconnaître, plus la vision de départ pointait vers un obstacle insurmontable, plus la victoire s'apprécie et s'inscrit tout entière dans le corps - pleurer de joie, rire aux éclats, étreindre ses proches, sentir le relâchement immédiat dans les épaules, le ventre ou le dos, etc -. laissant pour toujours une trace liée à ce succès. C'est ainsi que notre cerveau encode de nouveaux repères émotionnels qui seront désormais disponibles à d'autres occasions et dans d'autres circonstances.


Curiosité et écoute active : être en lien avec les autres


La quatrième bonne raison de s'ouvrir à la curiosité convoque la question fondamentale de l'intelligence relationnelle. En effet, comment développer ses compétences relationnelles si l'on ne manifeste aucune curiosité saine à l'égard des autres, de ses proches, de ses amis ou encore de ses collaborateurs ou des citoyens ? Observer, écouter, échanger, partager, débattre, réviser, rectifier, s'accorder sont les verbes piliers d'une curiosité sociale trop souvent bafouée par des discours faussement bienveillants et altruistes. N'est pas bienveillant et altruiste qui veut...car cela aussi demande à être incarné au même titre que le curieux incarne la curiosité par les efforts qu'il consent à réaliser.

Être curieux de l'autre, c'est avant tout lui donner une place, lui accorder de l'intérêt, pour ce qu'il est et ce qu'il pense, même si cela diverge de notre propre référentiel. Sans cette posture essentielle, ne subsiste que le mépris qui peine à cacher un vaste désert émotionnel et un goût sans mesure pour soi-même, tel Narcisse contemplant son image dans une eau dormante.


Curiosité et efficacité, un duo gagnant


Enfin, la cinquième bonne raison de vivifier sa curiosité se niche dans la créativité, l'innovation et la coopération. Ces trois qualités se développent au cours de la vie et des expériences et trouvent leur terreau dans la priorité donnée aux apprentissages plutôt qu'aux performances ! Et travailler à plusieurs pour produire des idées, des concepts, des outils, des produits ou des services novateurs, cela demande de la structure et une bonne dose d'organisation ! Cependant, en permettant de définir des étapes pour atteindre un objectif collectif, les marches à monter deviennent plus concrètes et chacun est stimulé par la réactivité, l'adaptabilité et les compétences des autres. Ainsi, l'effort est réparti entre les forces en présence au détour desquelles on découvre, le plus souvent, l'ingéniosité et l'excellence dont chacun est doté !


Et vous, quel type de curieux êtes-vous ?


Vous avez sans doute constaté, comme moi, que la vie est "impermanente". Ainsi, là où nous croyons avoir bâti des repères solides et pour toujours, voilà qu'un contexte, un évènement, quelqu'un ou quelque chose vient bouleverser les certitudes sur lesquelles nous avions fondé notre confort....


Oui. L'impermanence EST le fondement de la vie et c'est tant mieux car c'est de là que coule la source naturelle de notre pulsion de curiosité qui, aux côtés de la pulsion de survie, nous permet de faire face à tous les défis en cours et à venir.


Alors, voici ma dernière invitation :

Réveillez le curieux qui est vous...un peu, beaucoup, passionnément ou à la folie !


Sylvie Filet

Cabinet PsyCoachACTion

www.psycoachaction.com

Lantic (22) - Bretagne - En présentiel ou à distance


46 vues0 commentaire